Journée Agroleague : alliance machinisme et compétences agronomiques

Toutes les actualités
journée agroleague
Le Mercredi 10 Novembre 2021, la Fédération des CUMA a organisé un tour de plaine Agronomie/Machinisme à Arthez d’Armagnac en partenariat avec la communauté d'agronomes d’Agroleague. L'objectif de cette rencontre était d'appréhender les problématiques techniques rencontrées dans la mise en place de couverts végétaux via les deux axes qui sont l'agronomie et le machinisme. La complémentarité des deux compétences est alors indispensable pour mieux appréhender les changements de pratiques.
 

 

Pour cela, deux intervenants ont encadré la journée, Bastien Lamothe, agronome chez Agroleague et expert sur les systèmes en agriculture de conservation des sols et Fabien Lafitte, conseiller machinisme à la Fédération des Cuma 640. 
Le programme de l'après-midi était chargé avec d’abord une présentation des différents types de semoirs disponibles et modes d'implantation pour gérer au mieux l'installation des couverts végétaux. Le semoir Weaving de la CUMA Agro-Innovation a servi de support à ces échanges.

 

Le tour de plaine s'est appuyé sur deux parcelles de couverts implantés en semis direct et en TCS. La première en semis direct avec précédent maïs grain, la seconde avec une implantation de la féverole à la volée suivi d'un déchaumeur équipé d'un semoir Delimbe pour épandre le mélange vesce, radis et phacélie (VRP) derrière une production de tournesol. Le constat est sans appel : la gestion des résidus reste un élément fondamental dans la réussite du semis et de la levée du couvert, quelle que soit le matériel retenu. 


Bastien Lamothe a procédé à un profil de sol sur l'une des parcelles. L'humidité, le ressuyage, la température, les horizons et les zones de compaction sont des caractéristiques permettant de mieux comprendre l'état et le fonctionnement d'un sol. D'autres paramètres importants peuvent être mesurés tels que l'acidité du sol, rapport C/N, CEC... Le calcaire actif présent dans le sol a également été estimé avec un test à l'acide chloridrique. En outre, le test à l'eau oxygénée a permis d'apprécier le carbone labile dans le sol. Il a été rappelé que des tests bêches ou des profils culturaux sont indispensables à réaliser pour connaître son sol, adapter son couvert et sa mécanisation. 

 

En retour, nous pouvons affirmer qu’un duo d'experts machiniste-agronome est très très intéressant ; la vingtaine d’ agriculteurs en réflexion sur la conservation de leurs sols ayant répondu présents ont d’ailleurs confirmé cet intérêt.  Cette demi-journée a permis des échanges riches sur les pratiques, réussites comme échecs rencontrés par les participants, et ce , sans jugement de valeur ! Opération à renouveler !! 

 

Toutes les actualités

D'autres articles sur le même thème

Un accompagnement novateur et prometteur pour vous guider vers de nouveaux itinéraires techniques culturaux

Lire la suite de l'article

Lydie Brèthes, à la fois trésorière de la CUMA Montaut L’Espoir et exploitante en polyculture élevage palmipèdes sur 70 ha, en plein cœur de la Chalosse, a décidé de se plonger dans l’univers du déshe

Lire la suite de l'article

19 Octobre 2021

Dans le cadre du partenariat avec le Conseil Général des Landes, la Fédération des Cuma accompagne au quotidien le monde agricole afin de les conseiller au mieux sur l'utilisation du tracteur agr

Lire la suite de l'article